JOURNÉE D’INFORMATION SUR LES MÉCANISMES DE DIVERTISSEMENT DE L’ENFANT DANS LA SOCIÉTÉPosté par On


Madame Ghania EDDALIA, Ministre de la Solidarité Nationale de la Famille et de la Condition de la Femme, a présidé, le Dimanche 24 Décembre 2017, à la Salle Ibn Zeydoun de Riadh el-Feth, la cérémonie d’ouverture d’une journée d’information sur les mécanismes de loisirs pour enfant dans la société algérienne sous le thème « les loisirs sont un droit pour l’enfant, et le protéger contre les dangers de l’internet est notre devoir », en collaboration avec le Centre national d’études, d’information et de documentation sur la famille, la femme et l’enfance CNEIDFFE avec le laboratoire familial du développement et la prévention de déviation et de criminalité Université d’Alger 2 .

Cette journée a eu pour objectif de souligner l’importance du divertissement comme moyen de construire une personnalité forte pour que l’enfant puisse bénéficier de soins sociaux, psychologiques, éducatifs et culturels complets pendant son temps libre, sensibiliser et éduquer la famille et les différents acteurs de la société en coordination et coopération entre experts et spécialistes actifs.

la ministre de la Solidarité nationale, Mme Ghania Eddalia, a souligné que son département a entamé depuis une année une campagne de sensibilisation sur les dangers de l’internet. Selon elle, cette opération s’est d’ailleurs accentuée dernièrement avec notamment l’implication de plusieurs départements ministériels,

Mme la ministre Ghania Eddalia a préconisé ainsi la création d’espaces de détente et de loisirs pour les enfants notamment pour des activités sportives. Soulignant le rôle important du mouvement associatif et des mosquées, elle a plaidé pour une stratégie nationale globale pour « colmater les carences ». Par ailleurs, elle annonce le lancement par son département du prix « la souris sécurisante » dont l’édition de l’année 2018 est consacrée à la meilleure application de divertissement pour l’enfant.

Ont pris part à cette journée, des Membres du Gouvernement, des cadres des départements ministériels, des professeurs universitaires et experts, des représentants de la protection civile, gendarmerie nationale, scouts musulmans, ainsi que des associations activant dans ce domaine.

Archives

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *